Actualités

Toutes les actualités du club

Les Séniors commencent 2019 par une victoire !

Nous avions laissé l’équipe du Coach Rodulfo sur une défaite frustrante sur la pelouse de Marcoussis, le match s’était achevé à 13 contre 13 après une bagarre générale en fin de première période et alors que l’EPMR avait le match en main et qui concèdera finalement la défaite dans les ultimes minutes du match (26-21).

Lanterne rouge de la Poule, Le Plessis-Meudon n’en est pas pour autant condamné, et malgré les défaite et un effectif un peu court en nombre, il y a les moyens de se maintenir en PH à la fin des matches retours. C’est avec cet objectif que les joueurs ont entamé la rencontre sur la pelouse du Chesnay. Les Bleus ont occupé le camp des Gris pendant les 20 premières minutes, jusqu’à un essai refusé pour l’EPMR (encore un). Cette situation chaude a réveillé les locaux qui ont commencé à profiter du vent fort favorable pour jouer dans la moitié de camp adverse. Mais Meudon a fait preuve de discipline et d’agressivité en défense pour provoquer des fautes de mains des joueurs du Chesnay.

C’est à la 20ème minute que le score a été ouvert par un essai du 3ème ligne Redwane Bouiddouh qui profite d’une sortie de ruck Meudonnaise pour accélérer et réaliser une course de 50 mètres pour inscrire le 1er essai du match sous les poteaux, ce qui facilitera la tâche de Victor Daguin pour la transformation (0-7). Le jeu a assez rapidement baissé en intensité avec un jeu un peu hâché avec des pénalités sifflées de part et d’autres mais c’est surtout les locaux qui vont en bénéficier avec 2 pénalités inscrites par les Gris qui reviennent au score 6-7 avant la pause.

Coach Rodulfo n’a que 5 petites minutes pour passer ses consignes aux joueurs qui vont pouvoir profiter du vent favorable et ainsi occuper l’espace dans le camp du Chesnay pour continuer de mettre la pression et d’aller marquer pour ne pas revivre la mésaventure du Marcoussis.

Le scénario tant redouté était en train de s’écrire au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient car le score n’évoluait pas. La faute à un jeu lent, des défenses agressives, et des coups de sifflets qui sanctionnent hors-jeu et autres en-avants. les mêlées se succèdent sans qu’aucune équipe ne parvienne à prendre l’ascendant, mais le jeu se déroule plus souvent dans le camps du Chesnay et sur la ligne médiane. Aux environ de la 60ème minute, le Chesnay obtient même une pénalité à 40m dans l’axe des perches, mais le ballon passe à gauche des poteaux. Après cet avertissement sans frais Meudon retourne dans le camp des Gris pour inscrire un essai en coin par Kevin Cerdan qui termine une action démarrée sur la droite du terrain et qui circulera de mains en mains. Malheureusement, la transformation délicate, notamment en raison du vent qui soufflait latéralement, ne permettant pas au buteur Victor Daguin de mettre son équipe à l’abri d’un essai transformé (6-12).

Cet accroissement du score ne va pas mettre fin aux espoirs des joueurs du Chesnay qui vont tout donner pour revenir à la marque pour tenter d’arracher la victoire. Et c’est ce qu’il a fallu se passer où dans les toutes dernières minutes, les Gris ont été à quelques centimètres de priver l’EPMR d’une victoire qui lui échappe depuis 2 mois. Mais comme lors du match aller, la défense Meudonnaise avait mis les barbelés et a poussé le Chesnay à la faute. Victor Daguin peut libérer ses partenaires en tapant le ballon hors du terrain. L’EPMR s’impose 12 à 6. Une première victoire en 2019 et un premier gain à l’extérieur cette saison. Dimanche prochain, c’est le leader Aulnay qui viendra défier les Meudonnais à René-Leduc.

Défaite des Séniors de l’EPMR contre Parisis

Après une coupure de 4 semaines, les hommes du coach Rodulfo accueillaient l’équipe de Parisis qui présentait le même bilan de 2 victoires pour autant de défaites depuis le début de la saison.
Les joueurs de l’EPMR vont longtemps ruminer les 2 occasions nettes dans les dix premières de la rencontre qui auraient pu plier un match largement à leur portée face à un adversaire qui, rétrospectivement, n’a pas montré grand chose. Mais voilà, pour gagner, il faut marquer et une fois encore les Rouges ont dominé leur adversaire, mais à la fin c’est le camp d’en face qui s’impose. Paris s’est imposé sur le score de 9 à 3 où tous les points marqués l’ont été au pied, suite à des pénalités qui ont rythmé un match que l’homme au sifflet n’a pas su maîtriser et dont l’arbitrage a été difficile à suivre pour le moins, avec des décisions qui ont rendu la tâche des joueurs Meudonnais encore plus difficile qu’à l’accoutumée. Mais voilà : l’arbitre fait partie du jeu, et les joueurs de l’EPMR n’ont pas su se mettre à l’abri pour se prémunir des aléas de l’arbitrage qui ne peut être une excuse pour justifier une défaite. Sur le moment, le sentiment d’injustice ressenti par les joueurs, leur a donné l’énergie pour repartir de plus belle, mais ce ne furent que des initiatives individuelles alors qu’il aurait fallu faire preuve de lucidité pour faire la passe plus tôt et permettre à l’action de se prolonger pour avancer et casser la ligne de défense ou ouvrir le jeu vers les ailes.
Comme face à Paris XO, Meudon a dominé et occupé le camp adverse qui le plus souvent s’en remettait à des coups de pied pour se dégager et repousser le danger. La défense de l’EPMR avait sorti les barbelés et a empêché les visiteurs de déployer leur jeu. Malheureusement, les lacunes récurrentes en touche, et le manque de patience pour lancer certaines actions dans les moments clefs n’auront pas permis à l’EPMR de franchir victorieusement la ligne d’essai (5ème, 7ème, 24ème et 50ème minute). Parisis s’est imposé en profitant des erreurs meudonnaises, pour passer les points au pied (15ème, 20ème et 60ème), contre une pénalité inscrite par Meudon (27ème) synonyme de bonus défensif.
Pour l’EPMR il va falloir très vitre évacuer ce match car dimanche prochain, c’est Noisy-Le-Grand/Marne-La-Vallée qui viendra à René-Leduc.

Les séniors de l’EPMR s’inclinent contre Paris XO

Dominer n’est pas gagner. Cet adage les joueurs de l’EPMR l’ont vérifié à leurs dépends face à une équipe expérimentée : Paris XO.
Après la belle réaction face à Chilly-Mazarin la semaine passée (victoire 23-3), les Meudonnais étaient venus à Vincennes pour confirmer cette embellie et ainsi rester dans la première moitié de tableau.
Tout avait pourtant bien commencé. La météo avait prévu de la pluie, il n’en était rien, le match a démarré sous un soleil radieux. C’est Meudon qui a donné le coup d’envoi sur un terrain dur, sec et sablonneux avec quelques brins d’herbe épars histoire de rappeler que ce n’était pas du synthétique.
Il aura fallu 4 minutes avant que Paris XO ouvre la marque suite à une percée de 30 mètres sur le côté gauche du terrain, où la défense de l’EPMR n’est pas exempt de tout reproche. L’essai sera aplati sous les poteaux, facilitant la transformation, 7-0, 4ème. Une telle entame de match aurait pu assommer les têtes Meudonnaises mais dès l’engagement les Rouges ont démarrer une période de domination sans partage. En effet les joueurs du coach Rodulfo ont occupé le camp parisien pendant plus de 20 minutes, privant les locaux du ballon ou quand les joueurs parisiens parvenaient à s’en saisir, c’était pour le perdre aussitôt dans les rucks ou pour se dégager au pied. Paris XO tentera de profiter des erreurs Meudonnaises pour tenter d’inscrire un deuxième essai, mais cette fois, la défense veille et empêche l’adversaire d’accroître son avance (22ème).
Les joueurs de l’EPMR ne ménagent pas leurs efforts, mais leur impatience et leurs approximations ne permettent pas de concrétiser les temps forts. Pourtant, il y a des tentatives de construire des actions avec un jeu qui s’appuie toujours sur un premier temps avec les avants pour ouvrir ensuite au large. Sur ces phases où il faut avancer et créer des décalages, les Meudonnais font circuler le ballon, mais peinent à gagner du terrain et à franchir la ligne d’avantage sans perdre la balle.
L’EPMR va cependant revenir au score sur une belle action collective suite à un coup de pied de dégagement qui atterri dans les bras d’un joueur parisien et que Redwane Bouiddouh va subtiliser sur la ligne des 40m de Paris XO. Sur le ruck qui s’en suit, Meudon décale le jeu vers la droite, et progresse jusqu’aux 22m dans l’axe des poteaux, le jeu rebondi ensuite vers la gauche où Nicolas Foucart reçoit le ballon lancé et file vers la ligne d’en-but parisienne pour aplatir au pied du poteau gauche, la transformation sera réussie par Victor Daguin. Les deux équipes sont à égalité 7-7, 25ème.
Paris XO reprendra la tête suite à un temps fort parisien où Meudon malgré une défense acharnée a cédé au pied de ses poteaux, 14-7, 35ème. Malgré cet essai inscrit contre le court du jeu, les Rouges repartent à l’attaque pour revenir au score avant la mi-temps ce qui était largement à leur portée, mais la pause sera sifflée sur le score en faveur des locaux.
Après une courte respiration, le jeu reprend et c’est Paris XO qui augmente son avance après un placage haut Meudonnais, la pénalité est tentée sur la ligne des 22m et réussie 17-7. En dedans physiquement depuis la fin de première mi-temps, les parisiens commence à multiplier les fautes et Meudon obtient une pénalité après 10 minutes de jeu en seconde période, mais la tentative de Victor Daguin passe à gauche des poteaux. Quelques minutes plus tard, nouvelle opportunité pour les Rouges de revenir au score avec une pénalité située cette fois à 40 mètres légèrement à gauche des perches, mais le ballon passe encore sur la gauche. Entre-temps Meudon à eu une belle occasion sur un ballon de récupération dans le camp de l’EPMR par Quentin Le Hay qui remonte une vingtaine de mètres avant d’être stoppé mais l’action se poursuit avec Simon Vaysse qui part le long de la touche pour être arrêté sur les 22m parisiens qui se dégagent au pied (55ème).
A partir de la 60ème minute, Paris XO va retrouver un second souffle et mettre fin aux espoirs Meudonnais qui vont payer une domination stérile et encaisser un 3ème essai qui va atteindre durablement le moral des joueurs. En effet, les Blancs reprennent la possession du ballon et jouent dans le camp Meudonnais. Les Parisiens avancent avec un ballon porté qui finit dans l’en-but et marque un 3ème essai (24-7), et un 4ème (31-7, 71ème) synonyme de bonus offensif. La fin de match sera sifflée sur un ultime essai du Paris XO, qui reste invaincu chez lui, 38-7.
Pour les joueurs de l’EPMR, la défaite est cruelle, mais elle montre le chemin qu’il reste à parcourir pour une équipe remaniée qui doit encore progresser dans les automatismes et surtout savoir marquer dans la zone de vérité, le secteur de la touche est en progrès, mais là aussi, il faut gagner ses lancers pour lancer les phases offensives. Ce match marque la fin d’un premier bloc de quatre matches avec 2 victoires et 2 défaites, le bilan est équilibré. Le prochain match aura lieu le 11 novembre à René-Leduc pour accueillir le Parisis Rugby Club et montrer les progrès réalisés pendant la trêve.